Défi sportif: la porte-parole Chantal Petitclerc de passage au Complexe sportif Claude-Robillard

Denis
Denis Fortin
Envoyer à un ami

Envoyer cet article à un ami.

L’une des deux porte-paroles du Défi sportif 2011 est l’ex-athlète paralympique originaire de la région de Portneuf, Chantal Petitclerc. Elle accepte ce rôle avec plaisir parce qu’elle y vit une expérience unique dans un événement qui peut avoir un impact dans la vie des jeunes sportifs présents.

Le rôle de porte-parole sied à merveille à Chantal Petitclerc.

«Le défi sportif est un événement qui vient me chercher parce qu’il donne accès à des activités sportives et physiques à des jeunes handicapés, de dire Chantal Petitclerc. C’est un événement auquel je crois et qui se renouvelle continuellement. Il donne de plus la chance aux participants de participer à une douzaine de sports. Juste pour cela, cela mérite qu’on lui porte attention. Mon rôle consiste à rencontrer les jeunes et de faire connaître le Défi sportif aux gens comme aux médias. Les diverses épreuves mettant en vedette les écoliers me touchent beaucoup.»

Des témoignages émouvants

Ce qui chavire la porte-parole est que ces jeunes vivent avec une ou plusieurs différences et que tout au long de leur parcours de vie, ils ont de nombreux défis à relever.

«On a toujours des histoires extraordinaires qui viennent à nos oreilles, ajoute la paralympienne. L’une d’elles consiste au témoignage d’une mère qui disait que cette compétition était la seule de l’année où son enfant handicapé était en vedette. Elle racontait que son fils assistait aux matchs de hockey de son frère, mais que le contraire se produisait qu’une fois dans l’année au Défi sportif. Le message à véhiculer est qu’il y a du potentiel à exploiter chez ces jeunes athlètes et qu’il est possible de repousser ses limites. Pour plusieurs d’entre eux, le Défi sportif est considéré comme leurs Jeux paralympiques, leurs Championnats du monde, leurs Jeux du Québec, etc.»

Sa carrière

Parlant de carrière, Chantal Petitclerc a mis un terme à sa carrière d’athlète membre d’une équipe nationale, sans pour autant délaisser la pratique du sport, lequel est une des valeurs de sa vie.

«Je m’entraîne d’ailleurs tous les jours par goût et parce que j’en ressens le besoin. Je participerai au Défi 2011 dans l’épreuve du vélo à main. Je sais que je ne pourrai probablement pas rivaliser avec les Américaines. Mais l’étincelle de compétition est toujours bien ancrée en moi. Je tenterai certes de devancer les coureuses qui me devanceront», de conclure Chantal Petitclerc.

Lieux géographiques: Région de Portneuf

  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

Merci d'avoir voté

Haut de page

Commentaires

Commentaires